LA conjoncture socio politique, économique du pays semble de plus en plus inquiétante . La fracture entre les autorités et la population est donc manifeste . C’ est tout un système politique , dans son ensemble qui reste défaillant, voire même obsolète. Le pays est plongé dans une période cauchemardesque qui engendrera de longues années de vaches maigres.Le colonel putschiste Azali nous a empêtré dans sa spirale de crise cyclique.
Le bouillon de son inconscience n ‘est autre qu’ une fatalité dépourvue de bâtisse , droit au mur , il va . Une sémantique hélas fortuite à son égoïsme , à son aveuglément. Un pouvoir qui est prompt à mâter les mouvements populaires, ayant énormément des difficultés à honorer les engagements , à pallier les doléances citoyennes .
De ce constat , d aucuns déplorent le contraste du train de vie des autorités avec la pauvreté des administrés . Certe , l ‘État semble ne savoir où se situent les priorités des Comoriens.
L ‘union de l’ opposition de France, ne reconnaît plus le pseudo référendum Crisogene . L’ union de l ‘opposition de France clame la souveraineté des institutions républicaines au lieu de laisser libre – cours aux partisans d’ UN ÉTAT POLICIER..
Que le gouvernement ait pris la juste mesure des leçons de son arrogance dans le domaine politique, dans l » atteinte aux libertés fondamentales, et que le colonel Azali apprenne à privilégier l’ intérêt supérieur de la nation. Demain , si rien n « est fait, le peuple Comorien paiera amèrement les conséquences multidimensionnelles de la politique dictatoriale initiée par ce bonhomme narcissique aux antécédents contestés , celui – ci , cherche à faire de sa mascarade référendum le point d’ orgue de son émergence.
Quand l’ intérêt supérieur du pays l ‘ exige, tout fils ou fille de ce dernier devrait assumer ses responsabilités au moment où le pays le souhaite : Nos frères persécutés, se sont réfugiés dans les institutions étrangères , d’ autres amis se manifestent via les réseaux sociaux, apportent leurs pierres de bâtisse. Ces personnes, dont la renommée n’ égale qu’ à la ferveur de leur engagement, rentrent dans l ‘histoire de notre pays , un pays assoiffé de libertés , d » une cohésion sociale, sociétale. Nous remercions l ‘Union de l ‘opposition sur place, la société civile avertie et même ceux, mécontents , ne réagissent pas de peur de représailles.

UNION DE L’ OPPOSITION FRANCE 
SECRÉTAIRE GÉNÉRAL.

KAMAL ABDALLAH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.