Depuis trois mois je suis avec beaucoup d’attention le comportement hors la loi, trompeur du supposé fonctionnaire international, actuel Ministre des Affaires Etrangères des comores.
Cet homme m’avait séduit par sa formation, sa connaissance du monde. J’espérais qu’il allait être le trait d’union entre une dictature sadique et une opposition qui a du mal à mobiliser le peuple.
Je réalise aujourd’hui que l’homme n’est qu’un pure produit de la politique dolosive. Il se sert d’une diplomatie au rabais qui n’a rien à envier à celle des dictatures africaines post indépendances.
Le Ministre se voit sur le toit du monde. Il croit qu’avec la connaissance des trois langues française,anglaise et arabe, il saura faire et défaire les relations diplomatiques. Il est capable de faire plier la France qu’il peut présenter tantôt pour la grande puissance ami historique, tantôt pour ce pays au même rang que le sien dans le monde qu’il n’a d’ordre à donner à son pays indépendant et membre du système des Nations Unies.
On comprendra le jeu dangereux d’AZALI à Domoni liant SAMBI de complicité avec Paris afin de faire passer Mayotte au statut de Département. Le niveau intellectuel de ce militaire putschiste peut lui permettre de telles bavures, mais pas ce diplomate qui a végété au Darfour qui s’en-prend à la diplomate représentant l’Union Européenne sur une analyse objective de la détestable situation qui prévaut aux Comores.
L’histoire retient la conduite de ce dangereux Ministre.
BEN ALI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.