Il est accoutumé chaque année, que les fervents adeptes pour la promotion de foumbouni se réunissent autour d’eux-mêmes pour un grand douan implorant au tout puissant une prière de purification.

Cette belle rencontre familiale a fait une marée humaine de toute génération confondue dont les esprits étaient marqués par la pensée unique, d’un foumbouni émergent.

On a beau entendre des orateurs et animateurs discourir pour donner sens à l’unité foumbounienne.

Mais en revanche, le professeur Ahmed soudjay simba connu de son éloquence humoristique a martelé une philosophie incarnant le savoir et la connaissance, la théorie de la connaissance et du savoir au temps du siècle de la lumière sans pour autant oublier de rappeler que l’ère prophétique, Adam fut le 1er etre humain encré de toute sagesse à la dimension intellectuelle.


La sagesse en elle-même fût possédée par l’être suprême créateur de la nature avant qu’elle soit transmise et servie au bien fait de la science.

A l’entendre dire que le 1er intellectuel fût le Satan malgré le désaccord qui le dédouane de la confiance divine, le tout exprimé d’un langage raffiné, approprié face à un public majoritairement diasporesque l’attention fût palpable et à la fois intransigeant.

Le professeur Ahmed soudjay simba a su relativiser théologie du monde contemporain une des techniques de la perfection en matière de communication afin de sensibiliser et faire entendre. Pour une science de communication le discours a atteint son apogée dans un climat totalement compréhensible. Merci à tous les participants.

@M’nemoi Ahamed doudou

@M’nemoi Ahamed doudou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *