Voilà. Le Président Azali Assoumani vient de confirmer le prélèvement de 10 pour cent sur les salaires misérables des fonctionnaires et de ceux et celles qui travaillent dans les sociétés d’Etat. Si on me prélève même 10 pour cent de mon salaire misérable sans mon consentement, pour un soi-disant aide aux sinistrés, je vous fais savoir que ça ne rentre pas dans le cadre humanitaire. C’est plutôt une aide à la dictature . Touche pas aux 60 EUROs de mon frère militaire. Touche pas aux 80 000 francs de mon père instituteur. Touche pas aux 200 euros de mon oncle Médecin. Visez les coffres de la dauane. Prenez l’argent des ERAU. Ou alors annulez 2 de vos voyages touristiques et déboursez deux mois de votre salaire. Nous, Comoriens de la diaspora, nous allons cotiser volontairement pour venir en aide à nos proches. Personne ne force personne à aider qui que ce soit. Personne. BASI EMADABA YAYIVU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.