L’Ambassadeur de l’Union Européenne a été reçu à Beit Salam Ce jeudi 31 janvier 2019, l’Ambassadeur de l’Union Européenne auprès de l’Union des Comores Son Excellence Giovanni Di Girolami a été reçu par le Président de la République Azali Assoumani.

L’Ambassadeur a dit apprécier le dialogue sincère et franc qu’il y a entre l’Union Européenne et le Gouvernement comorien depuis mai 2016. « L’Union Européenne est attachée aux valeurs démocratiques et aux droits de l’homme, mais elle respecte aussi la souveraineté des États. L’Union européenne souhaite que les élections comoriennes à venir se passent dans un climat d’apaisement et de respect mutuel. Nous avons bien reçu la demande comorienne relative à la présence d’observateurs européens pendant les préparatifs des élections et lors du scrutin. Nous réfléchissons positivement au format de cette présence » a dit M. Di Girolami. Quant au Président de la République, il a encore une fois exprimé son attachement aux principes républicains et aux valeurs démocratiques, dans le respect des spécificités comoriennes. Le Président Azali attend de la Communauté Internationale un discours fidèle à la réalité comorienne et non influencé par les propos excessifs et mensongers de certains hommes ou acteurs politiques. « Ce pays a vécu depuis 2002 des alternances politiques successives qui sont la preuve d’une vitalité de notre jeune démocratie. Et nous sommes tous les acteurs de cet acquis majeur.

Malgré cela des hommes politiques, qui oublient l’intérêt supérieur de ce pays, dévalorisent ce que les autres nous envient. Je demande alors à la Communauté Internationale d’être ma conseillère certes, mais aussi la conseillère de cette opposition qui scie l’arbre sur lequel nous sommes tous assis » a dit le Président Azali Assoumani.

Pour terminer son propos, le Chef de l’Etat a réaffirmé sa volonté d’obtenir une présence de la communauté internationale lors des élections anticipées de mars et avril afin que celles-ci soient totalement transparentes et ne souffrent d’aucune contestation.

 

Beit Salam.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *