Parce qu’il y a un peu de vérité derrière  » le titre », un peu de curiosité derrière  » l’image « , un peu de savoir derrière  » un programme «  qu’@Ortegalive se trouve à bord.

Mahmoudou Ali Mohamed (Président de l’ANC) et Amed Soudjay (Secrétaire de l’ANC)

Qu’est ce que l’ANC ?

A en croire au président du parti politique ANC (ALLIANCE NATIONALE POUR LES COMORES) Mahmoudou Ali Mohamed alias CBE,

« Quand on parle de l’ANC, on parle d’une bonne école. Quand on parle de ses militants, on parle des honnêtes gens… »

Une ère nouvelle pour les Comores ?

Ce que nous pouvons vous dire, cette nouvelle école politique veut bouleverser le champs politique. Cette formation politique se veut ouvert à toutes celles et tous ceux qui partagent les principes de respect du vivant, de renforcement de la démocratie et de promotion des droits humains dans l’ensemble de nos quatre îles. Le projet politique du parti est axé non seulement sur la promotion de l’égalité des droits pour tout le monde et défenses de droits de l’homme, le renforcement des institutions démocratiques, le développement et la promotion de l’éducation, la promotion des progrès technologiques, mais aussi sur le soutien du commerce et l’investissement et bien d’autres lignes comme la renforcement de la paix et la coopération internationale.



Selon Ahmed Soudhay Simba, Secrétaire Général du parti, c’est face à l’indifférence de nos chefs d’État qui continuent à promouvoir les politiques responsables de la catastrophe, et pour répondre aux manquements des partis de l’opposition que s’impose la nécessité de redynamiser l’Alliance Nationale pour les Comores (ANC) qui défend les intérêts du peuple Comorien, le bonheur individuel et collectif, la non-violence et la liberté de chacun.

Dans cet élan, les leaders de l’ANC ont entrepris une tournée de sensibilisation ces derniers jours dans l’île d’Ajouan. Ceci, dans le cadre de sensibilisation de leurs militants dans  l’île en éventualité d’une tenue d’élections présidentielles et législatives en 2019 (voir album photo à la fin) .


Sera-t-il au rendez-vous en 2019 ?

Pour le premier secrétaire, la réponse est claire :

« Nous serons aux présidentielles, aux législatives et aux municipales. Gouvernorat non, pas de mouvance. »

Est-il un parti de l’opposition ?

Quand on leur a demandé où se situe l’ANC sur la scène politique actuelle, ce numéro deux du parti nous a répondu :
« Nous sommes opposés sans nous solidariser avec les autres opposants »

Dans les jours à venir, nous allons nous intéresser à deux autres rôles pour ce parti, son projet pour les Comores et la personnalité du président Mahmoudou Ali Mohamed.

 

@Ortegalive : s’informer autrement 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.